Travailler comme traducteur - Fiche métier

Traducteur - Tâches, Formation, Compétences

Traducteur - fiche métier, définition et description de poste

Le traducteur s'occupe de traduire un texte écrit d'une langue à l'autre.

Il s'agit d'un intermédiaire dans la communication écrite entre les personnes, les entreprises, les institutions publiques et les organisations de pays qui utilisent des langues, alphabets et systèmes d'écriture différents.

Mais que fait exactement un traducteur ?

Le traducteur travaille sur tous les types de textes : il traduit des livres, romans ou essais, des articles et communiqués de presse, du matériel publicitaire comme les présentations et brochures, des contrats, documents et actes juridiques, des sites Internet et contenus Web, rapports et productions scientifiques, manuels techniques, documentation d'entreprise.

À la différence de l'interprète, qui travaille avec la langue parlée, le traducteur travaille avec la langue écrite, et il doit être en mesure de respecter les exigences d'édition du texte, comme la mise en page, le style, la police de caractère.

Le traducteur examine et comprend le texte qui lui a été confié et le traduit de telle façon que les notions soient rendues de manière fidèle dans la langue d'arrivée. Il utilise de manière impeccable les mots et termes techniques, en respectant les règles d'orthographe et de grammaire, et il fait en sorte que la structure, le ton et le style du texte qu'il doit traduire restent intacts. Le traducteur accorde une attention particulière à la transmission de la manière la plus précise possible les références culturelles spécifiques, y compris les expressions idiomatiques et familières qui n'ont pas de correspondance exacte entre les deux langues.

L'objectif du traducteur est de faire en sorte que les personnes lisent le texte traduit comme s'il s'agissait de l'original : le style doit donc être fluide et naturel.

Pour mieux travailler, le traducteur travaille souvent depuis une langue étrangère (ou plusieurs) vers sa langue maternelle, et les offres d'emploi recherchent surtout des traducteurs de langue maternelle ou bilingues.

Le traducteur Braille est un cas particulier, car il est spécialisé dans la traduction de textes non pas d'une langue à l'autre, mais d'un système alphanumérique à l'alphabet Braille, le système d'écriture pour les personnes qui sont aveugles ou dont la vue est faible.

La traduction est une opération complexe, et le traducteur fait appel à différentes ressources linguistiques pour exercer son activité : dictionnaires, encyclopédies, lexiques, listes de mots, logiciels CAT - Computer Assisted Translation, bases de données ou mémoires de traduction (translation memories).

Au fur et à mesure qu'il accumule l'expérience et les traductions, le traducteur peut remplir sa propre liste de terminologie, phrases et expressions pour les traductions futures.

Traducteur - compétences clés

La seule connaissance des termes n'est toutefois pas suffisante.

Le traducteur doit connaître de manière approfondie la langue, mais aussi la culture et la société des deux pays (celui de la langue de départ et celui de la langue d'arrivée) afin d'adapter le contenu aux différents systèmes linguistiques et culturels.

De plus, de nombreux traducteurs tendent à se spécialiser dans un domaine précis, afin de pouvoir approfondir leur connaissance de la terminologie technique et spécifique, comme par exemple l'économie, la médecine, le droit, la psychologie, la chimie, l'ingénierie, la littérature.

La formation d'un traducteur n'est jamais finie.

Les langues sont vivantes et dynamiques de nature, et donc sujettes à des évolutions inévitables : les termes étrangers ont une validité universelle grâce à la globalisation, les nouvelles technologies de communication numérique créent des néologismes et nouvelles expressions, l'influence de la langue parlée transforme les constructions syntactiques de la langue écrite.

Garder des compétences linguistiques compétitives demande donc la mise à jour constante et l'attention à l'égard de l'actualité.

Quels sont les débouchés professionnels pour les experts en traduction ?

La plupart des traducteurs travaillent comme indépendants, en se procurant leurs clients de manière autonome ou à travers des bureaux de traduction. Ils peuvent également travailler dans les institutions gouvernementales et organismes internationaux qui disposent d'une équipe interne de traducteurs et interprètes.

Le traducteur technique est également très recherché : il s'agit d'un professionnel qui travaille généralement dans le service commercial des moyennes et grandes entreprises du secteur de la fabrication et de l'ingénierie. Le traducteur technique s'occupe de traduire et réviser la documentation technique, le catalogue des articles, les spécifications techniques des offres commerciales, et de la gestion des documents avec les clients étrangers, en apportant son aide au service technique et au bureau des ventes et expéditions.

Selon le contexte, un traducteur peut travailler dans une entreprise ou gérer son activité à distance, en recevant les textes, ébauches et révisions au format électronique.

Du point de vue des heures, le travail du traducteur est généralement très flexible, afin de s'adapter aux exigences de ses clients et de respecter les temps de livraison des différents projets.

Ne ratez plus aucune opportunité d'emploi !
Inscrivez votre adresse e-mail et recevez les dernières offres pour : Traducteur
Service gratuit. Vous pouvez annuler les alertes emails quand vous le souhaitez.

Tâches et fonctions d'un traducteur

Traducteur - tâches et responsabilités

Voici ce en quoi consiste le travail du traducteur :

  • Traduire des textes de la langue d'origine à la langue d'arrivée, en conservant le sens, le ton, les références culturelles et les nuances du sens
  • Réviser les traductions et vérifier que les textes ne contiennent pas d'erreurs
  • Veiller à l'édition et à la réélaboration des textes traduits en fonction des exigences d'édition (mise en page, style, police de caractère)
  • Respecter les dates de livraison des traductions

Comment devenir traducteur ? Formation et qualités requises

Formation Traducteur

Pour devenir traducteur, il est indispensable d'avoir une connaissance parfaite de la langue (ou des langues) depuis lesquelles on traduit et de la langue d'arrivée (il convient d'être de langue maternelle).

Être bilingue constitue un titre préférentiel.

Outre cette exigence de base, aucun diplôme particulier n'est requis, mais une maîtrise en langues étrangères ou un diplôme d'un institut pour traducteurs et interprètes sont appréciés.

Une préparation approfondie quant à la culture et la société du pays étranger dont on traduit la langue est nécessaire, afin de garder dans la langue traduite toutes les références qui figurent dans l'original.

Cette connaissance peut être enrichie par le biais de voyages, périodes d'études et de travail à l'étranger, lectures dans les deux langues, notamment pour rester à jour sur le jargon et les expressions familières.

Pour pouvoir traduire de manière professionnelle, il est également important de connaître les instruments de traduction tels que les glossaires, les bases de données et logiciels de traduction assistée (CAT tools), et d'avoir des compétences informatiques (traitement de texte, principaux programmes informatiques, courrier électronique), afin d'exercer les activités de traduction à l'aide d'un ordinateur et de gérer le travail à distance.

Compétences d'un traducteur

Les compétences professionnelles et capacités requises dans les offres d'emploi pour traducteur sont les suivantes :

  • Maîtrise parfaite de la langue à traduire et de sa langue maternelle
  • Connaissances approfondies de la culture du pays ou de la région linguistique de référence
  • Culture générale solide
  • Connaissance des techniques de traduction
  • Connaissance des instruments du traducteur : logiciels de traduction assistée (CAT tools), répertoires lexicaux, bases de données terminologiques
  • Capacité d'utilisation des principales applications informatiques
  • Capacités de communication
  • Précision et fiabilité
  • Flexibilité

Débouchés et carrière d'un traducteur

Évolution de carrière - Traducteur

La carrière d'un traducteur prévoit différents débouchés professionnels et possibilités de spécialisation : on peut se concentrer sur la traduction d'une ou plusieurs langues (anglais, français, allemand, espagnol, russe, chinois, arabe, hindi, etc.), dans un type de texte spécifique (littérature, articles de presse et textes académiques, manuels techniques, etc.), ou dans un secteur (droit, science et technologie, etc.).

Il existe par exemple les profils de :

  • Traducteur pour l'édition, qui collabore avec une ou plusieurs maisons d'édition pour traduire des romans, essais, revues, bandes dessinées, guides touristiques et autres produits de l'édition
  • Traducteur technique, qui traduit des textes et de la documentation technique pour les entreprises
  • Traducteur web, qui s'occupe des projets de traduction et localisation de sites Internet ainsi que de la traduction d'articles et contenus à publier en ligne
  • Traducteur spécialisé en traductions assermentées, c'est-à-dire la traduction de textes et documents qui ont une valeur légale (comme les certificats, diplômes, permis, contrats, actes de procès, etc.)
  • Traducteur audiovisuel ou ciné-télévisuel (sous-titreur), qui traduit les produits audiovisuels, c'est-à-dire les script de vidéos, documentaires, films et séries télé

Il est également possible de travailler comme interprète, en qualité de traducteur interprète, en développant ses compétences à la langue parlée.

De plus, un traducteur peut se consacrer à la médiation culturelle et linguistique ou à l'enseignement des langues étrangères.

Enfin, il peut exploiter ses compétences linguistiques pour travailler dans un grand nombre de secteurs : dans le domaine commercial, dans l'import-export, le marketing et la communication (par exemple comme concepteur-rédacteur ou comme Web Content Manager), dans les relations internationales, l'assistance clientèle étrangère, le tourisme.

Les principaux attraits du métier de traducteur

Une forte passion pour les langues et les cultures étrangères est la principale motivation qui pousse à entreprendre la carrière de traducteur. Il s'agit d'une profession très attirante, car la traduction permet de mettre en contact des personnes de langues et cultures différentes.

Travailler comme traducteur est très stimulant et varié : les textes à traduire sont toujours différents, et il faut considérer toutes les activités qui tournent autour d'un projet de traduction, comme la révision, la correction des ébauches, l'édition.

Travailler dans le domaine de la traduction professionnelle donne en outre une grande flexibilité dans l'organisation du travail : le traducteur est souvent indépendant, il exerce ses activités à distance, ce qui entend qu'il peut travailler chez lui ou dans des espaces de co-working, potentiellement partout dans le monde, en adaptant ses heures en fonction des délais établis pour les traductions.

Offres d'emploi Traducteur à :

Recevez les offres par email !
Recevez toutes les nouvelles offres d'emploi pour : Traducteur
Service gratuit. Vous pouvez annuler les alertes emails quand vous le souhaitez.